Un Frère De Trop

De Sébastien THEVENY

Les accidents sont-ils toujours fortuits ? »

Été 1986. Au large de la baie des Anges.

Le fils aîné des LACASSAGNE, une riche famille d’investisseurs niçois, se noie lors d’une virée en mer en compagnie de son frère et sa sœur.

Été 2016. Chaleur sur Nice.

Le patriarche des LACASSAGNE, à l’aube de ses quatre-vingt ans décide de transmettre les rênes de son empire à ses enfants.

Dans le même temps, il contracte un journaliste-écrivain public pour lui écrire ses mémoires. Laisser une trace sur papier de ses réussites.

Mais les journalistes ont le fâcheux défaut d’être souvent trop curieux.

Le loup est entré dans la bergerie…

30 ans après le drame, les vérités éclatent…

 

Mon commentaire:

Du début à la fin, on se laisse embarquer par cette histoire de journaliste qui a pour but d’écrire la biographie d’une riche fortune niçoise.

Les investigations vont mener de fil en aiguille à se poser des questions sur les événements tragiques du passé.  Tout ça pour découvrir que chacun à une part de mystère et qu’au final la vérité sera mise à la vue de tous.

J’ai vraiment passé un bon moment de lecture, beaucoup de rebondissements dans cette histoire qui nous tient en haleine jusqu’au bout. Un thriller sympathique qui n’est pas gore, qui raconte une saga familiale, qui peut franchement être lu même par ceux qui ne sont pas forcément fans de thrillers.

Moonrider: Boostez Naturellement Vos Performances A Vélo

De Guillaume PREBOIS

Il y aura un « avant » et un « après » dans votre vie cycliste quand vous aurez lu ce livre. Vous ne pédalerez plus de la même façon. Vous serez le premier surpris et vos compagnons d’entraînement aussi.

Mon commentaire:

Excellent livre avec une foule de bon conseil quant au programme d’entraînement, de nutrition.

Dés le début, j’ai été plongé dans ce bouquin. Pourquoi, la vision de l’auteur quant au dopage et la chape de plomb du milieu quand quelqu’un tape dans la fourmilière.

Je recommande à tout les amoureux du cyclisme.

La liste des cols parcourus donne envie… Y-a plus qu’à.

Ceux de 14

De Maurice GENEVOIX

1er août 1914: la France décrète la mobilisation générale. Le 2 août, GENEVOIX, brillant normalien qui n’a pas 24 ans, rejoint le 106e régiment d’infanterie comme sous-lieutenant… Neuf mois plus tard, il est grièvement blessé et est réformé. Fin de la guerre pour le jeune GENEVOIX.

Entre ce mois d’août 1914 et les trois balles qui l’atteignent, le 25 avril 1915 dans la Tranchée de Calonne, le jeune homme aura participé à la bataille de la Marne, marché sur Verdun et, surtout, pendant quatre longs mois, défendu les Éparges. Sur cette colline meurtrière, les combats se font au corps-à-corps, à la grenade, et sous le feu des obus. Entre l’été et le printemps revenu, il vit le quotidien du fantassin, la boue, le sang, la mort, alors que le commandement croit encore à une guerre courte.

1916 : GENEVOIX publie Sous Verdun, écrit en quelques semaines et largement censuré. Suivront Nuits de guerre (1917), Au Seuil des Guitounes (1918), La Boue (1921) et Les Éparges (1923), réunis sous le titre de Ceux de 14 en 1949. Il s’agit de l’édition définitive retravaillée par l’auteur.

Cette nouvelle édition, préfacée par Michel BERNARD et suivie d’un dossier réalisé par Florent DELUDET, comprend des photographies du texte censuré, des carnets de GENEVOIX, de sa correspondance et de ses « camarades du 106 », véritables héros de ce récit. Ceux de 14 n’est pas seulement le plus grand classique sur 14-18, c’est l’ouvrage d’un immense écrivain.

Mon commentaire:

On passe bien connaitre cette période de notre histoire…

C’est une claque que j’ai reçu. Plongé dans la vie au quotidien de ces Poilus, j’ai maintenant une perception plus réaliste de ce qu’ont enduré ces Héros de la France.

La question que je me pose, comment me serai-je comporté face à cette boucherie?

Un livre que je conseillerai à tout le monde. A sa lecture, on en sort qu’enrichi et je ne parlerai plus de la Grande Guerre de la même façon (Même si j’en parlais déjà avec passion).